Loading...

mardi 16 décembre 2014

L'ogre Océan

Le réalisateur indépendant E. Moreau vient de terminer son nouveau documentaire de 52’ « l’ogre océan », fruit de ses tournages réalisés sur le littoral aquitain en janvier/février 2014 sur l'érosion de la côte aquitaine.



Plusieurs zooms seront ainsi à l'honneur en fonction des enjeux (constructibilité de zones situées trop proches du rivage) et des secteurs géographiques où Neptune a le plus déployé tout son potentiel l'hiver dernier :
la cote sableuse girondine bien évidemment (Soulac, Lacanau, le Ferret) qui a connu le plus fort taux d'érosion (parfois 30m de recul du trait de côte), les Landes avec Biscarrosse ou Capbreton et bien sûr la Côte basque pour la si délicate et polémique problématique du contexte côte rocheuse urbanisée (Anglet, Biarritz, Bidart).

Information exclusive : il sera diffusé en avant-première au cinéma de Lacanau le 27 janvier 2015 à partir de 19h00 puis sur France 3 le 31/01/2015.

"L'érosion punit la montagne d'avoir voulu s'élever vers le ciel." 

Sylvain Tesson 

dimanche 7 décembre 2014

Story board




"Celui qui travaille avec ses mains, sa tête et son cœur est un artiste."

St. François d'Assise

Espace maritime

Comme chacun sait, c'est quelque peu le flou total, voire un beau foutoir, quand on se demande face à tout ce qu'il se passe dans le grand Océan, qui fait quoi, qui règlemente quoi et à quelle distance...

L'Agence des aires marines protégées a produit dans le cadre du groupe de travail GIMeL (géoinformations pour la mer et le littoral) un document synthétique concernant les délimitations relatives à l'espace maritime français.

Ce document comporte un schéma qui met en évidence les différentes limites et zones ayant une portée juridique à la fois sur l'espace littoral et maritime français. Ce document s'attache également à présenter les compétences qui s'appliquent sur ces différentes zones au travers du droit international et du droit français.


Il faut saluer cette tentative de synthétisation des reglementations tant tout cela est compliqué.

On peut retenir pour ce qui nous intéresse sur ce petit blog les éléments suivants :

- LE MAIRE :
La police municipale des communes riveraines de la mer s'exerce sur le rivage. Le maire y exerce essentiellement trois compétences spécifiques : 
- la police des baignades et des activités nautiques pratiquées à partir du rivage avec des engins de plage et des engins non immatriculés. Cette police s'exerce en mer jusqu'à une limite fixée à 300 mètres à compter de la limite des eaux (variable selon la marée) ; 
- l’application de la réglementation en matière d’urbanisme spécifique à une bande littorale terrestre située à 100 mètres de la limite haute du rivage (trait de côte) ; 
- l’application de la réglementation de la circulation des engins motorisés sur le domaine public maritime

LE PREFET DE DEPARTEMENT
Les préfets de département sont compétents pour tous actes d'administration du domaine public maritime.

LE PREFET DE REGION
Les préfets de région sont responsables de la police des pêches en mer jusqu’à limite des 200 milles marins maximum.

LE VIDE INTERSIDERAL DE LA HAUTE MER
La haute mer représente toutes les parties de la mer qui ne sont comprises ni dans les eaux sous juridiction d’un État (ZEE, ZPE, ZPP…), ni au sein de la mer territoriale d'un État ou bien dans les eaux archipélagiques d'un État archipel. Ce qui signifie tout ce qui est au-delà de 370km du rivage. La Haute mer est ouverte à tous les États, et c'est bien là le problème, qu'ils soient côtiers ou sans façade littorale. Le transport d'esclaves, la piraterie, le trafic illicite de stupéfiants et les émissions non autorisées y sont prohibés certes, mais pas la pêche pélagique....

Tout est dit dans cette dernière phrase...L'une des plus belles avancées serait de tâcher un jour de réglementer enfin le statut de cette HAUTE MER. Cela impliquerait certes une convention unique en son genre puisqu'il s'agirait, rêvons un peu, d'une convention internationale avec tous les Etats du monde entier, sans exception, tous unis enfin pour une même cause...

Pour ceux que cela intéresse le document dans son ensemble est consultable ici :

mercredi 3 décembre 2014

The Search

J'ai toujours aimé l'idée d'aller chercher son surf.

Pourtant habitué depuis tout jeune à écumer tous les spots urbanisés de la côte basque où le line-up est à 3 pas du parking, j'ai appris plus tard en migrant plus au nord à redécouvrir cette joie de rechercher une vague parfaite, vierge, au grès des bancs.

 Car il s'agit bien d'une quête de l’éphémère toujours soumise aux vents, marées, qualités des bancs de sable, tailles et périodes des houles.

Dans cette vidéo les frères Rémi et leurs acolytes se baladent sur les spots les plus connus du Cap Ferret puis profitent du luxe des spots girondins (et nord landais) - à savoir des km de plages vierges et non peuplés pour tenter de trouver le Graal.

Même si l'on peut regretter dans la vidéo l'utilisation d'un 4×4 pour explorer ces kilomètres de plages qu’offre la presqu’île du Cap Ferret, l’aventure est bien présente...jusqu'à découvrir la perle :

“Une vague incroyable, longue, puissante et creuse, et le destin nous a fait un cadeau en plus, cette vague était située en face d’une cabane en bois flotté, digne d’un roman de Daniel Defoe. Nous avons profité autant que possible de ces instants magiques avant l’arrivée annoncée du froid et des pluies interminables de novembre…”.

 Marchez votre chemin...surtout en surf !

vendredi 24 octobre 2014

Memo


Phototèque

L’Observatoire de la Côte Aquitaine dispose d’un riche patrimoine d’images numériques libres d’accès et de téléchargement sur son site internet.

Il met à disposition de tous un grand nombre de photos, aériennes de grande qualité, historiques ou issues de travail de terrains. Ce sont, en tout, plus de 50 000 photos que l’Observatoire a archivé dans son nouvel outil de gestion d’images.

Par ailleurs, afin de faciliter l’accès à l’information précise, des métadonnées ont été définies pour chaque photo (mots clés thématiques et géographiques, type de prise de vue, mission, date, …).

 Une large sélection de photos est mise en ligne sur le site de l’Observatoire (plus de 10 000), à l’URL suivante :

Vous pourrez retrouver les images (1) par mots clés issus du thesaurus scientifique du BRGM?, (2) par missions de l’Observatoire, ou (3) plus directement par simple mot clé thématique ou géographique.

Vous trouverez également, à l’URL suivante, http://littoral.aquitaine.fr/Albums.html, de courtes sélections de photos sous forme d’albums (visionneuses), permettant de mettre en avant certains sujets.
Sont disponibles actuellement les albums suivants :
-  Equipe technique de l’Observatoire,
- Profils « dune / plage »,
- Faciès géologiques de la Côte Sableuse,
- « Survol » de la Route de la Corniche (2012).


"Voir, tout est là"

Elie Faure

jeudi 18 septembre 2014

Ad libitum

Encore un beau projet en préparation dont on a hâte de voir l'aboutissement.

Le projet du collectif GATO BASK FLUCTUS SPLITTERS est dirigé par TRISTAN MAUSSE et filmé dans le monde à travers les ateliers Gato Heroi. On y retrouve bien évidemment les danseurs étoiles Robin, Clovis et toute la secte Gato !

Entièrement filmé en Super 8 avec un grain vintage si apprécié actuellement, Fluctus Splitters est un véritable voyage autour du shape.
Un voyage sur la route, sur les océans et avec en filigrane bien sûr les ateliers Gato Heroi, toujours à la recherche des meilleurs designs, des meilleures glisses, des meilleurs courbes.

On attend avec grande impatience le long métrage de 40 min !

Profitez bien du teaser déjà bien alléchant !

Official Trailer FLUCTUS SPLITTERS from Gato Bask on Vimeo.

“La force ne vient pas des capacités corporelles; elle provient d'une infaillible volonté.” 

Gandhi