Loading...

mardi 27 décembre 2011

...Eau de noël

Le Père-Noël est passé avec un jour de retard sur la cote Aquitaine et en particulier à Lacanau...
Une session magnifique pour la poignée de chanceux à l'eau malgré le froid.
Rien de mieux que de faire ses courses de noël dans un magasin vide !

A déballer sans retenue,





Un grand merci une nouvelle fois à LSI pour ces beaux clichés,

mercredi 21 décembre 2011

Ici et maintenant

On dit que quelqu'un qui vous comprend, même au bout du monde, est un voisin.
...Quelqu'un que l'on comprend est donc un ami.

Well done Amigo !


"Le voyage est un retour vers l'essentiel"

Proverbe tibétain

mardi 20 décembre 2011

Dies irae

Comme chaque année et comme pour remettre tout le monde d'accord, l'océan a parlé les 14 et 15 décembre dernier en envoyant sa houle puissante sur la cote ouest française.
Comme à son habitude, Salerno photo a pu immortaliser ces instants avec tout son talent sur la cote basque et en particulier aux alentours de Socoa.




Alors que les conditions de mer et de vent rendaient le spot de Belharra insurfable, Asier Munian, sans être découragé entrepris de se diriger 50 km plus au sud où la houle sud-sud-ouest lui permit de chevaucher cette montagne d'eau près de Donostia.
Particulièrement dangereuse par sa proximité avec les falaises, il fallait toute l'expérience du surfeur basque pour oser se frotter à Poséïdon. Il fut le seul à se lancer malgré la présence d'autres équipages. Sa sortie de vague demeure un modèle du genre.

mercredi 7 décembre 2011

Le plastique c'est fantastique

Chaque année, 6.5 milliards de kilos de déchets plastiques sont déversés dans les océans, soit 206 kg par seconde...

dimanche 4 décembre 2011

A la mer !


"A la mer ! A la mer ! criaient les enfants d'un livre de mon enfance.
J'ai tout oublié de ce livre...sauf ce cri."

Albert Camus

L'eau de là

Le documentaire de Taki Bibelas a déjà été évoqué ici.
Intrigué par la vue des surfeurs basques capables de changer totalement leur vie pour passer ne serait-ce que quelques minutes de glisse sur les vagues, il a essayé de comprendre les relations intimes qui existaient entre l'homme et l'eau et ainsi de pouvoir expliquer cette attirance tantôt mystique, tantôt maladive, mais tout du moins réelle et absorbante éprouvée par certains hommes.

En réalisant ce film, Taki dit avoir compris trois choses : que l'océan est bien vivant, qu'il y a un point de repos sur les vagues, et que toutes choses est faite de vagues, y compris nos vies et notre être même.
Il en a présenté une synthèse lors du TEDx Basque Country 2011 qui s'est déroulé à Biarritz sur l'océan.
Je ne peux qu'inviter chacun de nous à écouter avec attention tout cela.


"Parce que tout doit s'abîmer dans le néant s'il veut vivre dans l'être"

Jonathan Ludwig Von Goethe